info@son-travel.asia
+84-473-022-822
Son Travel Asia

La Cuisine birmane est construite par des  élements ethniques internes, notamment celles de môn et bamar (ou birman, soit la majorité ethnique du pays), et des élements externes (Inde, Thaïlande et Chine surtout). On trouve des particularités régionales.  La cuisine birmane est très variée et intéressante .

Cuisine birmane, son travel asia

Cuisine birmane

 

Le repas birman dans la cuisine birmanie se compose d'un curry de viande ou de poisson, accompagné de riz (htamin), d'un bouillon et d'une multitude de petits plats, surtout de légumes. Tout est apporté en même temps sur la table. Il est proposé dans nombre de petits restaurants partout dans le pays. C'est très bon, très nombreux et bon marché.

 

Les currys sont préparés avec de l'ail, du gingembre, des oignons, du curcuma, beaucoup d'huile. Certains currys sont très pimentés.

Les Birmans consomment peu de bœuf, parce qu'il est considéré comme un compagnon de travail. Surtout à Bagan et au mont de Popa.

 

Quant aux plats qui les accompagnent, il y en a pour tous les goûts: légumes en saumure, crus, cuits ou bouillis, le balachaung (crevettes séchées et pilées avec de l'ail frit) et de salades, ou thok, comme le ma gyi ywet thoke ou le la phet thoke, une suprenante  salade de feuilles de thé à la tomate et aux cacahuètes.

 

Après le repas, on vous allez manger souvent de petits bonbons en jaggery (extrêmement sucré). Sans oublier  le petit déjeuner national: la mohinga, une soupe de poisson très salée aux nouilles. Et, bien sûr, il y a aussi les petits stands de rue proposant fritures et brochettes.

 

Cuisine de la birmanie, Son Travel Asia

 

La cuisine chinoise est également très répandue en Birmanie. Et, partout, vous trouverez des restos servant, outre les traditionnels currys birmans, une longue liste de plats chinois. Les incontournables nouilles sautées et le riz frit, sont généralement les plats les plus nourrissants et les moins chers pour les routards. En cas d’allergie au glutamate (un exhausteur de goût), préciser « no achomont ».

 

Il n’est pas rare que des plats thaïs se glissent dans les menus de restos birmans, notamment des soupes.

 

Enfin, la cuisine internationale (italienne, nord-américaine et même française pour les restos chic) est présente à Yangon et dans les régions touristiques, toujours à des prix plus élevés que les plats birmans ou chinois, et de qualité variable.

Facebook Twitter Youtube instagram Google+