info@son-travel.asia
+84-473-022-822
Son Travel Asia

La gastronomie est devenue un élément indispensable pour comprendre la culture et le mode de vie d’un territoire. Elle englobe quelques dimensions du tourisme d’aujourd’hui: respect des cultures et des traditions, mode de vie sain, authenticité, durabilité, expérience.

Elle représente également une occasion de revitaliser et de diversifier l’offre touristique, de promouvoir l’essor économique local, d’impliquer des professionnels de différents secteurs et d’ouvrir de nouvelles voies au secteur primaire.

gastronomie son travel asia

Gastronomie

 

Précisement, la gastronomie est un ensemble de connaissances et de pratiques concernant l’alimentation, lorsqu’il n’est plus indispensable d’avoir faim pour manger. Le mot se prête à plusieurs définitions et à des acceptions qui s’avèrent être bien souvent contradictoires. Elle est l’ensemble des règles (fluctuantes, selon pays, classes sociales et modes) qui définissent l’art de faire bonne chère.

 

Il n’y a d’ailleurs pas contradiction entre l’attachement aux traditions et aux recettes locales et la curiosité envers l’inédit. Plusieurs amateurs de bonne chère sont ouverts aux diverses cultures de table et apprécient ce qui vient d’ailleurs: la seule lecture d’innombrables cartes de restaurants, à Hanoi, à Vientiane ou à Phnompenh. Cette ouverture s’est surtout avérée lorsque les gourmets ont découvert d’autres terroirs que ceux de leur province, d’autres habitudes alimentaires que celles de leur ville ou de leur bourg.

 

Les diverses cultures gastronomiques asiatiques, fort différentes les unes des autres, ne sont d’évidence pas celles de l’Occident où l’on s’attable de façons fort diverses de part et d’autre des frontières. Cela malgré la relative uniformisation de la haute gastronomie, de plus en plus indifférente aux terroirs: les grands chefs privilégient en principe les produits locaux mais font, pour l’essentiel, leur marché au loin étant donné les facilités des transports, les nouvelles possibilités de conservation, etc. La plupart de ces chefs voyagent beaucoup, font des stages, puis dirigent des restaurants à l’étranger.

 

On utilise souvent l’expression « faire bonne chère », qui signifiait « faire bon accueil », fut utilisée dès le xixe siècle au sens de « faire un bon repas » — un bon repas étant un élément d’un bon accueil. Dans ce sens, « chère » comprend tout ce qui concerne la quantité, la qualité et la préparation des mets.

 

Ainsi, cet « art » englobe ceux, créatifs dans certains cas, consistant à recueillir, adapter ou inventer des recettes, à sélectionner des produits, à préparer des plats, des mets et à les déguster.

 

Un gastronome est un gourmand avisé, fort d’une culture de table.

Facebook Twitter Youtube instagram Google+